Vous avez ici un aperçu de l'ensemble des acteurs venus en soutien lors de notre événement en 2015.


Ville de Melun

Environnement social, économie, culture, gouvernance : Melun s’est lancé dans un grand plan de développement durable, un Agenda 21, qui touche l’ensemble des politiques urbaines. Pour l’Homme et pour la Planète mais aussi, pour le dynamisme du territoire, et la qualité de vie de ses habitants, ce programme est élaboré et réalisé avec tous les acteurs de la Ville à commencer par ceux qui vivent et/ou travaillent sur son territoire.

 

Découvrez les actions menées par la ville de Melun sur son territoire en cliquant ici.  


Ville d’Avon

Le nouveau conseil municipal en place a à cœur de promouvoir l’écologie dans sa gestion, avec l’objectif de concilier réduction des dépenses et développement durable. Le programme est connu. Les promesses faites font l’objet de chantiers : l’adaptation des éclairages publics, la création d’un potager pédagogique bio, les plantes vivaces à l’honneur dans le mode de fleurissement de la ville, des services municipaux exemplaires (réduction des gaz à effet de serre, recyclage papier et cartouches d’encre, remplacement de véhicules en fin de vie par des véhicules électriques, etc.).

 

Découvrez les actions déjà menées et les conseils apportés par la ville d’Avon sur son territoire en cliquant ici.


Le Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères (SICTOM) de Sénart a été créé le 10 novembre 1999. Sa mission est d'assurer la gestion de la collecte des déchets ménagers des 63 465 habitants (chiffres 2014) des six communes adhérentes : Cesson, Lieusaint, Nandy, Réau, Savigny-le-Temple et Vert-Saint-Denis. La population du secteur a augmenté de plus de 20 % depuis sa création.


Retrouvez tous les conseils, tous les contacts sur le site du Sictom de Sénart.


La mascotte du SMITOM-LOMBRIC est le LOMBRIC. Cet acronyme signifie «Les Ordures Ménagères Bien Recyclées, Incinérées ou Compostées».

Le SMITOM-LOMBRIC est le syndicat de collecte et de traitement des déchets ménagers du Centre Ouest Seine et Marnais. Il assure la compétence traitement des déchets ménagers pour 67 communes (300 000 habitants) et la compétence collecte pour 27 communes (120 000 habitants).


Retrouvez tous les conseils, tous les contacts sur le site du SMITOM-LOMBRIC.    


Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

Le Smictom regroupe les communes adhérentes suivantes :

Avon, Bois-le-Roi, Bourron-Marlotte, Champagne-sur-Seine, Chartrettes, Ecuelles, Episy, Fontainebleau, Fontaine-le-Port, Héricy, Montarlot, Montigny-sur-Loing, Moret-sur-Loing, Saint-Mammès, Samois-sur-Seine, Samoreau, Thomery, Veneux-les-Sablons, Vernou-la-Celle-sur-Seine, Villecerf, Villemer, Vulaines-sur-Seine.

 

Et les communautés de communes suivantes :

La Communauté de communes Moret Seine et Loing, la Communauté de communes du Pays de Fontainebleau, la Communauté de communes du Pays de Seine et la Communauté de communes entre Seine et Foret.


Retrouvez tous les conseils, tous les contacts sur le site du SMICTOM.


Seine-et-Marne Environnement est l’agence départementale de sensibilisation à l’environnement. Partant du postulat que l’environnement n’est pas un secteur d’activité mais une notion transversale à toutes les activités humaines, Seine-et-Marne Environnement développe, en direction des associations, des collectivités, des entreprises, du grand public et des scolaires, des actions de sensibilisation, de formation et d’appui technique sur tous les thèmes liés à l’environnement.


Retrouvez toutes les informations, ressources et actualités sur le site de Seine-et-Marne Environnement. 


L'AFES (Association Française pour l'Étude des sols)

Une exposition réalisée par l’AFES sera présente sur les trois sites du festival.

L'Association Française pour l’Étude du Sol (AFES) a été fondée en 1934, par Albert Demolon.

Dominique Arrouays est le président actuel de l’association.

 

C'est une société savante rassemblant des professionnels et des chercheurs travaillant sur les sols. L'AFES est la branche française de l'Union Internationale de Science du Sol (IUSS, International Union of Soil Science). L'AFES est un lieu de débat pour la communauté française de Science du Sol. L'association promeut l'étude du sol, à la fois au travers de ses listes mails, de ses publications et ouvrages, ou de ses sections régionales, mais aussi par la participation de certains de ses membres à des groupes de travail sur les sols ou par des actions de soutien envers les jeunes chercheurs.

 

L'AFES a pour buts principaux :

  • De promouvoir le développement de l'étude du sol, sous tous ses aspects et dans toutes ses applications et par tous les moyens ;
  • De créer un lien et rassembler tous les membres de la communauté scientifique et technique s'intéressant aux différentes branches de la Science du Sol et à ses applications ;
  • D'établir des contacts aussi fréquents et aussi étroits que possible avec les organisations similaires de l'étranger, et en particulier l'UISS au plan international ;
  • De provoquer, aider, coordonner des recherches et vulgariser l'application de leurs résultats ;
  • D'attirer l'attention des pouvoirs publics et des organisations agricoles sur le caractère utilitaire de ces recherches.

 Plus de renseignements sur le site de l’AFES. 


Le Cabinet Solenvie

Le choix de l’intitulé de notre événement Festival SOL EN VIE nous a fait croiser celui de l’entreprise « Solenvie » basée à PRIGNAC ET MARCAMPS (33). Elle participera à la manifestation et interviendra particulièrement sur l’installation et l’analyse de fosses pédologiques. Cette entreprise spécialisée dans les études et formations sur les sols et l’environnement, étudie d’une part l’organisation, les propriétés et la distribution dans l’espace des sols, d’autre part forme les étudiants et informe les citoyens à l’environnement au sens large, et notamment au rôle des sols dans notre milieu.


Ses objectifs sont de déterminer le rôle joué par les organisations, propriétés et distribution des sols sur leurs fonctionnements en tant qu’écosystèmes ou agrosystèmes, en interaction avec les autres composants du milieu (plantes, êtres humains, géologie, climat), et inversement.


En effet, le sol est un support qui doit être convenablement géré pour un certain nombre d’utilisations tout en maintenant durablement ses fonctions :

-        facteurs de la production végétale (agriculture, sylviculture),

-        filtres (qualité des eaux),

-        systèmes épurateurs (élimination de certains déchets)…


Des détails sur : http://www.solenvie.com/


La Réserve de Biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais

Désignée en 1998 par l'UNESCO, la Réserve de Biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais - 10e réserve de biosphère française - est un territoire d'expérimentation du développement durable. Situé près de Paris, ce territoire concentre de forts enjeux de biodiversité dans des écosystèmes variés et une zone urbanisée.

 

Comme ses homologues, la Réserve de Biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais a un rôle d'information, d'animation et de coordination des différents acteurs locaux aux intérêts parfois divergents : agriculteurs, forestiers, chasseurs, pêcheurs, collectivités locales, entreprises, population, associations...

Elle est en charge pour le festival de coordonner les actions concernant les collèges et lycées sur son territoire.

 

Plus d’informations sur le site de la Réserve de Biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais. 


La Biocoop d'Avon-Fontainebleau

Biocoop rassemble plus de 350 magasins bio autour d’un objectif commun : le développement de l’agriculture biologique dans un esprit d’équité et de coopération.

Leader de la distribution alimentaire biologique, Biocoop s’illustre aussi par ses produits du commerce équitable et par un choix très étendu d’éco-produits et de cosmétiques. Plus qu’un simple réseau de commerçants, Biocoop souhaite aussi peser sur les choix de société et partage son projet avec d’autres acteurs : salariés, consommateurs, producteurs et partenaires. La Biocoop d'Avon-Fontainebleau a organisé gratuitement le buffet avant la projection du film "En quête de sens"

 

Informations pratiques en consultant le site des Biocoop.


Certains dérèglements sociaux et environnementaux sont aujourd’hui, suffisamment significatifs pour rendre crédible, si rien n’est fait, la perspective d’un monde invivable en raison des atteintes irréversibles qu’il aura eu à supporter. Pour échapper à cette perspective, il faut donc admettre que tout comportement, que toute innovation mérite d’être également analysée à la lumière de critères sociaux et environnementaux pour déterminer si elle constitue un progrès réel contribuant à un développement durable.

 

C’est précisément pour aider les institutions publiques ou privées à s’approprier ces critères qui dépassent leurs domaines d’intervention respectifs que l’Institut Régional du Développement Durable a été créé par la Région Basse Normandie et l’Université de Caen Basse Normandie en 2011. A l’échelle de la Basse-Normandie, l’IRD2 entend mettre en relation les acteurs qui contribuent à son développement et qui se trouvent confrontés à ces questions avec celles et ceux (chercheurs, formateurs, experts) qui peuvent les aider à évaluer leur action et qui peuvent les accompagner, les éclairer dans leur prise de décision.

 

L’IRD2 aujourd’hui, c’est un trentaine de structures adhérentes, plus de trente rencontres avec des chercheurs réalisées sur tout le territoire Normand, trois éditions des rencontres régionales étudiantes regroupant près de 1000 étudiants et deux éditions des rencontres nationalesayant regroupé chacune près de 400 acteurs autour du thème des « Energies Marines Renouvelables et vous ? » et de « Sol contre tous ? » .

 

Pour en savoir plus sur l’IRD2 : www.ird2.org


Depuis 2008, l'agence régionale pour la nature et la biodiversité regroupe les bases de données sur la biodiversité francilienne, met les spécialistes en relation et sensibilise le grand public.

Créée à l'initiative de la Région au titre d'agence régionale pour la nature et la biodiversité d'Île-de-France, Natureparif est une structure d'échange entre le monde associatif, scientifique, institutionnel et les entreprises. Elle contribue à une meilleure connaissance et à la mise en valeur de la biodiversité francilienne par les institutions et les acteurs du territoire.

Consultez le site de Natureparif pour en savoir plus : http://www.natureparif.fr

Les raisons de préserver la biodiversité en Ile de France, l'intérêt et les solutions, 5 minutes 30 de vrai plaisir :

 http://www.dailymotion.com/video/x37qhi8_natureparif-la-nature-une-solution-au-changement-climatique-en-ile-de-france_animals

Association Objectif Terre 77

Tél. : 01 60 69 48 52

objectifterre77[at]orange.fr